Africa talks Jobs : Emploi des jeunes, les hommes d’affaires africains s’engagent.

C’est  lors de la Conférence « Africa talks Jobs » qui s’est tenue le 10 novembre 2017 dans la capitale éthiopienne que les hommes d’affaires africains ont pris l’engagement d’investir dans le développement des compétences pour favoriser l’emploi et la création de postes pour la jeunesse.


L’emploi des jeunes constitue l’un des défis majeurs  auxquels est  confrontés l’Afrique. C’est dans le souci d’apporter une réponse appropriée à ce problème que  les privés nationaux africains se sont rencontrés pour réfléchir ensemble sur des solutions pérennes face à cette situation qui freine le développement du continent. Dès lors, il s’avère essentiel au sortir de la conférence « Africa talks Jobs » que cela ne sera possible qu’à travers l’éducation orientée vers le travail et le développement des compétences en faveur de la jeunesse.

En effet, la conférence a permis de formuler des  recommandations fortes à l’endroit des participants venus d’un peu partout en Afrique. Il est ressorti des recommandations que le monde des affaires africains doit de plus en plus  veiller à ce que ses membres s’engagent davantage à offrir des opportunités de développement des compétences, ainsi que des offres conjointes avec les institutions d’enseignement supérieur.

Dans le même sillage en ce qui concerne l’éducation, les  gouvernements, doivent fournir le cadre de travail nécessaire, ainsi que les conditions favorables aux jeunes entrepreneurs. Parallèlement, la question de l’éducation et la formation constituent  à tous les niveaux un élément clef  de destinées à la jeunesse doivent mieux répondre aux demandes du marché, et doter les jeunes des compétences leur permettant de démarrer leurs propres entreprises. Le communiqué inclut également un appel à garantir la reconnaissance des diplômes et autres qualifications sur tout le continent afin de permettre la mobilité de travail. Les recommandations ont été remises à la Commissaire de l’AU en charge des ressources humaines, des sciences et des technologies.

Plus de 120 entreprises et associations commerciales africaines se sont également engagées à investir dans le développement de compétences et dans des partenariats avec les institutions d’enseignement supérieur pour la formation et l’éducation en matière de compétences professionnelles. Sarah Agbor, la Commissaire de la CUA a prôné l’engagement du monde des affaires auprès des jeunes et a exigé que davantage d’entreprises suivent l’exemple afin que «l’Afrique parle d’emploi » devient  « l’Afrique crée de l’emploi ».

Yanda SOW ( Stagiaire)

Réussir Business /// Site d'informations, d'analyses et d'expertises. /// Entreprises, Économie & Actualités.