AIP et Farifima Cosmétique promeuvent la beauté naturelle ébène

Le fonds d’investissement AIP et les promoteurs de la société de produits de beauté FaraFima Cosmétique Marianne et Michel Peters viennent de signer un accord de partenariat pour l’accompagnement du projet.


La direction de l’Africaine d’Investissements Participatifs AIP et les promoteurs de la star-up FariFima Cosmétique

La direction de l’Africaine d’Investissements Participatifs AIP et les promoteurs de la star-up FariFima Cosmétique ont paraphé un accord de partenariat pour l’accompagnement de cette dernière. Cet accord vise à booster la croissance de la jeune société à fort potentiel par un financement et un accompagnement technique de premier plan. C’est le dernier volet qu’apprécient particulièrement Michel et Marianne Ouattara Peters co-fondateurs de FariFima Cosmétique. «Dans ce partenariat, je privilégie l’accompagnement humain. On aime être entourés, mentorés, par des personnes avec lesquelles on peut discuter et  qui peuvent nous donner les meilleurs conseils, avec qui on peut discuter. On avance comme cela et le reste suivra. Nous n’omettrons pas la partie financière qui est aussi importante, mais ce n’est pas la principale », souligne Marianne Ouattara Peters lors de la cérémonie.

FariFima Cosmétiques est une société qui commercialise des produits de beauté pour les peaux ethniques et peaux sensibles. C’est à la suite du constat selon lequel les grandes sociétés de cosmétique n’accordaient pas un grand intérêt à la  peau noire que l’idée de lancer cette start up a été émise. Depuis quelques temps, on note une nouvelle tendance vers cette couche de la population mondiale. « En lus de faire partie de la nouvelle classe moyenne mondiale, les femmes noires dépensent énormément dans les articles et produits de  beauté. Pour leur bien être, nous voulons créer ce lien entre cette forte demande et ce nouveau vivier en exploitant les ressources d’Afrique comme le beurre de Karite, le moringa, le beurre de mangue qui sont sous utilisés dans le continent. Nous nous engageons à leur proposer des produits de très grande qualité qui vont répondre à leurs  besoins et être bénéfiques pour tout le monde. Comme on dit, nous allons faire les choses par nous et pour nous. Aujourd’hui, c’est le temps de l’Afrique », a défendu Marianne Ouattara Peters.

Pour l’instant, FariFima Cosmétique est encore en phase de lancement. « Nous allons bientôt procéder à l’ouverture de la boîte,  le laboratoire étant déjà lancé au Canada depuis janvier. Toutefois, pour rassurer nos clients sur la qualité de nos produits, nous tenons à les informer du fait que c’est nous-mêmes qui les préparons. Nous sommes des docteurs en chimie, ce qui est un gage de qualité. Et de la  fabrication à la mise sur le marché, nous contrôlons toute la chaine.», renseigne Marianne Ouattara Peters.

L’Africaine d’Investissements Participatifs (AIP) est par définition une société de capital risque qui a opté d’aller vers les PME, celles là qui réussissent. Dans ce partenariat avec FariFima Cosmétique la société de capital risque va accompagner ce projet à faire ses premiers pas. « J’ai été très vite séduit par le projet. Il est différent de ceux classiques qu’on a l’habitude de voir. On a été rassuré par le profil des ingénieurs chimistes qui y travaillent et surtout par l’engagement de Marianne. Quand elle s’exprime, on sent sa détermination. Dans les cinq prochaines années, nous allons participer dans le capital du projet et intervenir aussi sur un prêt pour son  développement. Notre approche est particulière à l’AIP. On est intégré dans le capital et étant actionnaire au même titre que le promoteur, on est impliqué dans la gestion. Lorsqu’on tombe sur des compétences managériales, on s’occupe de leurs obligations légales pour leur éviter la surprise d’un redressement quelconque et faire en sorte que le promoteur se concentre sur l’objet de son projet. Voilà la stratégie nouvelle qu’on veut apporter », affirme le directeur général de la société Mouhamed Soumaré.

Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.