L’icône de la vertu pour redorer le blason

C’est la nouvelle image du football mondial. Fatoumata Diouf Samoura est, en effet, une femme de conviction, d’intégrité et de devoir. Bien fait.


Fatoumata Diouf Samoura, Sg FIFA

Fatoumata Diouf Samoura a la lourde tâche de redorer le blason terni du football mondial, après le scandale de corruption qui a eu raison de Sepp Blatter, Michel Platini et Jérôme Valcke, dont elle a pris la place en tant que Secrétaire Générale de la Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA). Avant d’obtenir ce poste éminemment stratégique qui fait d’elle le numéro 2 de l’instance mondiale du football, elle a fait ses preuves dans les coins et recoins de l’ONU pendant 21 ans. De Djibouti à la Guinée, en passant par le Tchad, le Cameroun, le Nigeria et Madagascar, elle a eu à bourlinguer sur bien des théâtres d’opérations de l’organisation onusienne.

Mme Samoura est titulaire de 2 Masters, l’un d’Anglais et l’autre d’Espagnol de l’Université de Lyon. Des diplômes qui lui ont permis d’intégrer le Programme Alimentaire Mondial (PAM) en 1995 en tant que responsable de la logistique, à Rome.

La Sénégalaise va se retrouver sous les feux de l’actualité après le 66e congrès de la FIFA au Mexique, le 13 mai 2016. Sans aucune expérience du sport, elle s’est vue confier la mission de redorer le blason d’une organisation gangrénée par la corruption. Un défi qui ne fait pas peur à cette mère de 3 enfants, plébiscitée pour ses talents de gestionnaire et sa réputation d’intégrité. Bonne chance, chère compatriote, dans cette mission aussi exaltante que prestigieuse !

Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.