6,2 milliards de la BAD

Une enveloppe de 6,2 milliards a été débloquée pour la réalisation du pont de Rosso par la BAD. 


DSC_0546-minA l’image de la liaison Dakar Ziguinchor qui sera plus fluide avec la construction do pont sur le fleuve Gambie, la construction d’un pont sur le fleuve Sénégal entre les deux Rosso sera un pas de plus vers l’intégration des deux peuples. C’est ainsi que l’accord de financement que le Sénégal et la Banque africaine de Développement ; BAD, viennent de signer pour un montant de six milliards deux cent quatre-vingt-cinq millions (6 285 000 000) de FCFA représentant une contribution importante au coût global du projet. D’un coût global de quatre-vingt-sept millions six cent trente mille (87 630 000) Euros soit près de cinquante-sept milliards quatre cent quatre-vingt-deux millions (57 482 000 000) de FCFA, cette infrastructure moderne, répond aux normes et standards internationaux. Il va améliorer les conditions de transport  des personnes et des biens entre le Sénégal et la Mauritanie avec un effet direct sur le relèvement du niveau des échanges économiques entre nos deux pays. « En acceptant d’accompagner le Sénégal et la Mauritanie dans la réalisation de cette infrastructure structurante et stratégique, la Banque africaine de Développement manifeste tout son engagement à soutenir le développement et l’intégration des pays africains notamment par le renforcement des échanges commerciaux », a déclaré Amadou Ba, le ministre de l’Economie des Finances et du Plan lors de la cérémonie de signature.

La construction du pont devrait ainsi offrir un moyen sécurisé pour le transport et le transit des personnes et des marchandises, tout en réduisant fortement les délais d’attente et les charges d’exploitation inhérents à la traversée du fleuve Sénégal par le bac. Corrélativement, les mesures de facilitation du transport liées à la réalisation du pont ainsi que l’appui aux jeunes et aux femmes résidents dans la zone du projet, offriront aux populations la possibilité de développer des activités à fort potentiel économique, principalement dans le domaine agricole et celui de l’économie marchande.

Le pont de Rosso constitue un chainon essentiel sur le corridor transafricain Lagos-Dakar-Nouakchott-Tanger-Le Caire. C’est donc un choix politique fort des deux Etats qui vise à renforcer l’intégration et la coopération en Afrique. Par ailleurs, l’aménagement des routes de raccordement au pont et des aires de parking d’une part et, d’autre part, la construction de marchés, de voiries urbaines, de pistes rurales connexes et la réhabilitation des infrastructures socioéconomiques de base dans la zone du projet, vont fortement améliorer les conditions de vie ainsi que l’accès des populations aux services sociaux de base a fait savoir le ministre.

 Il a assuré au directeur régional de la BAD de la gratitude renouvelée du Gouvernement du Sénégal pour le soutien constant dans la mise en œuvre des  programmes de développement économique et sociale dans le pays.

 

Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.