La défiscalisation de la Casamance est effective

Dans une récente interview accordée à la chaîne de télévision française France 24, le Ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang a fait état d’une loi qui défiscalise les investissements dans le secteur touristique en Casamance. Africa Check a mené son enquête et confirmé les propos du Ministre.


« Une loi déclarant la Casamance zone spéciale touristique a été effectivement votée en 2015 et un décret d’application a été pris par le chef de l’Etat, en 2016 » a soutenu le chef du Service régional du tourisme de Ziguinchor Marie Louise Faye, intérrogé par Africa Check.

En effet, l’Assemblée nationale a adopté, le 3 juillet 2015,  la loi portant statut fiscal spécial des entreprises touristiques installées dans le pôle touristique de la Casamance.

Dans l’exposé, explique le site spécialisé en vérification d’infos, il est précisé que « le statut fiscal spécial bénéficiera aux entreprises installées dans les régions administratives de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou », qui forment la région naturelle de Casamance. L’article 2 stipule que « le statut fiscal spécial est accordé aux entreprises touristiques pour une durée de dix  ans à compter de la date de délivrance de l’agrément ».

« La mesure prise par le gouvernement a permis une reprise en 2016, avec un bond de 9,3% après un recul de 3,6% en 2015 » à l’échelle nationale selon le rapport périodique intitulé « Situation économique et financière 2016 et perspectives 2017″ de la Direction de la Prévision et des Etudes Economiques  (DPEE) .

Toutefois,  les investisseurs touristiques ne se bousculent pas encore en Casamance. Bien au contraire ! La loi faisant de cette région une zone touristique spéciale n’a pas empêché la poursuite de la fermeture des réceptifs hôteliers. Le « sous-secteur reste en crise », regrette Jean Demba, opérateur touristique basé au Cap Skiring, près de Ziguinchor interrogé toujours par Africa Check.

Au final, Mame Mbaye Niang a bien raison: La défiscalisation annoncée est effective. Dans la même interview, le Ministre avait d’ailleurs annoncé l’objectif du Sénégal d’accueillir 3 millions de touristes en 2023 et 10 millions en 2035.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.