• REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal

Un engagement africain renouvelé

Ce n’est personne d’autre que Frédéric Oudea, Directeur General du groupe Société Générale maison mère de la SG Sénégal qui a fait le déplacement pour honorer de sa présence le premier anniversaire le Lab Innovation.


Jokkolabs et Labs Innovation de SGBS - Copie-minPour le premier anniversaire  du laboratoire d’idées dénommé Lab Innovation de la Société Générale à Dakar, c’est le Directeur General du groupe Frédéric Oudea qui s’est déplacé au Sénégal. Accompagné de tout son staff il a tenu à honorer de sa présence cet événement qui marque selon ses propres termes l’engagement de son institution en faveur du continent africain. « Ma présence est le témoignage de l’engagement de la Société générale en Afrique. Je considère que les liens entre l’Europe et l’Afrique sont importantes dans les 30 50 prochaines années. La stabilité et la prospérité de l’Europe dépendra de celle de l’Afrique. En tant que banque internationale très présente en Afrique nous avons un rôle à jouer. Qui bien sur va bénéficier à la Société Générale mais bien au-delà qui va bénéficier aux économies africaines. Cette conférence se tient dans un lieu inhabituel. Un lieu dédié à l’innovation  et si la présence de la SG est perçue à travers des agences, une capacité à offrir des expertises aux Etats, aux grandes entreprises c’est évidement aussi une présence auprès des particuliers et petites et moyennes entreprises.  Si nous sommes ici dans ce JokkoLabs ou nous avons-nous même implanté un laboratoire d’innovations il y a un an c’est précisément une manière de voir, de concevoir les services bancaires. Changer, adapter nos manières de travailler. Innover dans plusieurs domaines »,  a-t-il déclaré à l’assistance.

Ce laboratoire d’idées  tourné vers l’action sert d’incubateur pour des initiatives innovantes, notamment celles qui naissent dans les filiales de société générale sur le continent. Le Lab innovation hébergé par Jokkolabs qui constituée d’une équipe entièrement immerge dans l’écosystème d’innovation, est en contact permanent avec les acteurs locaux (startup, entrepreneurs, experts…). «  Je viens de passer 2 heures à regarder des projets très concrets en liaison directe avec des startups qu’elles soient sénégalaises ou d’autres pays de la zone avec des filiales qui sont celles du Sénégal et des autres pays africains. La richesse de ces innovations est spectaculaire. Elles sont tournées vers l’inclusion financière favorisée au maximum des citoyens des pays concernés mais aussi vers une amélioration permanente de la qualité de service. S’il s’agissait de comparer la densité d’innovation l’Afrique est bien souvent en avance. La satisfaction que j’ai en regardant ces innovations est qu’elles partent de la volonté de faire de la satisfaction de client. Elles sont ainsi proches du client. Leurs réussites c’est précisément parce qu’elles sont nourries ici. A partir à la fois de technologies accessibles grâce au développement et l’accessibilité d’internet et ensuite en le mariant à des pratiques de consommation des services bancaires. Je n’oublie les talents de la société générale à tous les niveaux ? Une des innovations qui m’a particulièrement marqué c’est celle qi venait d’un caissier qui a eu des idées et qui les a poussé à travers des mécanismes internes », a conclu  Frédérick Oudéa, Directeur général Société.

Pour sa part Karim Sy  les pas faits entre sa structure et les représentants de la SGBS ont fini de le rassurer sur les bonnes intentions de la banque. « Ils sont venus avec beaucoup d’écoutes et d’échanges, d’humilité pour comprendre quel pouvait être le meilleur moyen de produire l’innovation en Afrique. Finalement est né ce Lab qui dépasse les dynamiques de communication qu’on pourrait imaginer. On parle de réinventer la banque à partir de l’Afrique.  Avec nos échanges on a compris que la SG est une banque qui connait l’Afrique. Elle a prouvé qu’avec cette dynamique de PME et de startups elle va s’ancrer dans cette dynamique et voir comment avec les africains elle va co-créer l’Afrique du futur », a-t-il déclaré.

On se rend donc compte que les valeurs de Jokkolabs, une initiative privé à but non lucrative pour créer de la prospérité partagée  se rapprochent de celles de la Société Générale. Une dynamique d’équipe qui cherche à gagner ensemble sans qu’aucune des parties ne soient lésées.

Amayi Badji
Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Sur le même sujet

Lena Zamchina Enactus
« Aider les étudiants à penser à être des entrepreneurs »

Lena Zamchina a rappelé les nobles ambitions du programme Enactus aux jeunes étudiants sénégalais d’IPG/IST...

Actualités
Matinales Géopolitiques
Le G5 Sahel décrypté par le CDES
Actualités
Collaboration mJangale Goeth
Un atelier en coding pour élèves
A la Découverte
Energie verte Bujumbura
Gigawatt Global veut élargir son offre
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com