Filtisac affirmé à « A »

Le leader de l’emballage en Afrique francophone, dont le siège se situe à Abidjan, reste noté A par WARA. La perspective demeure stable.


Filtisac, photo abdijan.net

West Africa Rating Agency (WARA) annonce aujourd’hui la publication de la cinquième notation de Filtisac SA. Sur l’échelle régionale de WARA, la notation de long terme de Filtisac reste à « A », en grade d’investissement, et sa notation de court terme reste « w-3 ». Filtisac est le leader de l’emballage en Afrique francophone. La perspective attachée à ces notations demeure stable.

Simultanément, sur son échelle internationale, WARA affirme la notation de Filtisac à iBB-/Stable/iw-5.

La notation reflète d’abord la position de leader de Filtisac sur le marché de l’emballage en Afrique francophone malgré une concurrence de plus en plus accrue. Un des fleurons de l’industrie manufacturière ivoirienne, Filtisac continue d’être l’acteur incontournable dans la région en matière de sacs et d’emballages rigides. La gouvernance est saine, et les choix stratégiques très clairs, assis sur une différenciation par la qualité. L’assistance permanente de son actionnaire de référence, IPS West Africa, et l’expertise de son équipe dirigeante constituent des atouts majeurs. La demande pour les produits d’emballage devrait continuer de croître dans la région. L’Afrique de l’Ouest est une région essentiellement agricole, qui aura encore longtemps besoin de sacs en jute et en fibres synthétiques, difficilement substituables. En outre, l’émergence d’une classe moyenne qui modifie ses habitudes de consommation et l’industrialisation croissante de la région devraient sous-tendre la généralisation des emballages rigides. Filtisac se prévaut d’un bon degré de diversification, tant en matière de mix produits qu’en terme de couverture géographique. Sur le plan financier, Filtisac se prévaut d’un niveau élevé de fonds propres, corollaire d’un taux d’endettement moyen. Depuis trois ans, la société a mis l’accent, avec succès, sur la compression spectaculaire de son besoin en fonds de roulement. Un équipement entretenu et modernisé, une expertise reconnue, une gamme élargie de produits et un niveau de qualité supérieur constituent les principaux atouts de Filtisac pour répondre aux exigences de plus en plus spécifiques de sa clientèle en Afrique francophone. En revanche, dans un environnement régional souvent instable tant économiquement que politiquement, Filtisac demeure prudente quant à ses investissements, et reste donc réticente à faire un usage plus agressif du levier financier. A l’avenir toutefois, WARA prévoit que le niveau de dette croitra à mesure que l’environnement macroéconomique domestique et régional s’améliorera, et que la concurrence continuera de s’intensifier. La filière des emballages rigides ne s’est pas encore pleinement stabilisée, puisqu’elle n’a pas encore atteint son point mort, tandis que celle des emballages synthétiques souffre d’un degré élevé de concurrence déloyale, voire frauduleuse.

La notation de Filtisac ne bénéficie d’aucun facteur de support externe. En revanche, la notation intègre explicitement l’assistance permanente que reçoit Filtisac de son actionnaire de référence, IPS West Africa, une holding opérationnelle affiliée au Fonds Aga Khan pour le Développement Economique (AKFED).

Une amélioration de la notation de Filtisac est tributaire: i) d’une amélioration de l’environnement macroéconomique dans la sous-région en général, et en Côte d’Ivoire en particulier, ainsi que du développement des filières agricoles en Afrique francophone; ii) d’une amélioration de la trésorerie nette de l’entreprise, corollaire de la maitrise durable de son BFR; et iii) du maintien de sa compétitivité prix et hors-prix, malgré l’intensification de la concurrence.

Une détérioration de la notation de Filtisac serait la conséquence: i) d’une nouvelle crise politique ou sanitaire impactant la Côte d’Ivoire ou la sous-région; ii) d’une perte significative de parts de marché sur son marché domestique et/ou sous régional; iii) de la hausse significative de ses charges, notamment relatives aux achats de matières premières, à même de consumer les bénéfices susceptibles de provenir de ses investissements technologiques; ou iv) d’une demande pour les emballages rigides inférieure aux prévisions de moyen terme.

Par sa perspective stable, WARA signale que la probabilité d’occurrence des scénarios favorables est équivalente à celle des scénarios défavorables à moyen terme, ce qui signifie en d’autres termes que la notation actuelle de Filtisac contient autant de possibilités de rehaussement que de risques d’abaissement, modulo les contraintes inhérentes au plafond national en Côte d’Ivoire, que WARA maintient actuellement au niveau de ‘A’.

La méthodologie que WARA utilise pour la notation de Filtisac est la méthodologie de notation des entreprises industrielles et commerciales, publiée la première fois le 15 juillet 2012, révisée en septembre 2016, et disponible sur le site Internet de WARA :

www.emergingmarketsratings.com

Les sources d’information utilisées par WARA pour la conduite de la notation de Filtisac sont principalement les informations privatives obtenues lors des échanges avec le management de Filtisac et d’IPS West Africa, au cours des mois de juin et juillet 2017. Ces informations, couplées à des sources publiquement disponibles, sont considérées par WARA comme pertinentes et suffisantes pour la conduite de la notation de Filtisac.

Enfin, WARA précise que la notation de Filtisac est sollicitée et participative, c’est-à-dire qu’elle fait suite à une requête en notation de la part de Filtisac, et que l’équipe dirigeante de la société a pris une part active, de manière transparente et collaborative, aux échanges avec les équipes analytiques de WARA.

La cinquième note de « A » assignée par WARA à Filtisac est donc 4 crans au-dessus de la note acceptée par le CREPMF pour émettre sans garantie.

Le rapport de notation complet est disponible sur demande par mail à l’adresse infos@rating-africa.org

Amayi Badji
Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.