• REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal

Greenpeace retrouve des ailerons de requins

Greenpeace a retrouvé, à travers ses patrouilles conjointes avec les autorités guinéennes  des ailerons de requins à bord de navires étrangers.


Ailerons requinsGreenpeace appuie la république de Guinée  dans sa lutte contre  la pêche illégale. A travers des patrouilles conjointes menées la semaine dernière,  en collaboration avec  le département de la surveillance des pêches  Greenpeace a pu mettre la main sur des ailerons de requins transportés à bord de navire étrangers. Il s’agit de deux bateaux de pêche de nationalité chinoise. Selon le chargé de campagne de Greenpeace Afrique, Ahmad Diamé, les Etats africains doivent unir leurs forces et prendre leurs responsabilités pour gérer les activités de pêche étrangères et locales se déroulant dans les eaux guinéennes. Ceci pour garantir une exploitation juste et durable des ressources. « Ce à quoi nous assistons ici est en totale violation des réglementations  ouest-africaines en matière de pêche. Cela montre également que les législations nationales doivent être renforcées afin de les harmoniser avec les normes internationales, selon lesquelles les requins menacés ne constituent plus de prises légales. C’est pour cela que nous recommandons aux pays côtiers d’améliorer leurs capacités de suivi et leurs législations nationales afin de protéger la vie marine et les moyens de subsistance des pêcheurs locaux », déclare t-il.

Les deux navires, arraisonnés, ayant des ailerons de requins à bord ont écopé d’une amende de 250 000 Euros chacun. L’autre navire surpris en train d’utiliser des filets non conformes et de pêcher des  espèces non autorisées par la licence octroyée a écopé  d’une amende de 350 000 Euros. Les prises de tous ces navires ont été saisis par les autorités Guinéennes.

En sus de ces ailerons de requins, Greenpeace a trouvé de nombreuses carcasses de requins, de requins-marteaux (une espèce menacée) et de raies manta à bord de plusieurs navires.

Pour rappel, Greenpeace a réussi à arraisonner, récemment quatre bateaux de pêche  dans les eaux  guinéenne, pour activité frauduleuse.  Au total, Greenpeace et les responsables locaux ont inspecté 12 navires durant leur surveillance conjointe au cours de la semaine écoulée. Il s’agissait de neuf bateaux de nationalité chinoise, d’un bateau de nationalité coréenne et de deux navires battant pavillon guinéen.

Bandiaré NDOYE (Stagiaire)

Amayi Badji
Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Sur le même sujet

Route Tambacounda Goudiry
4,4 milliards de l’Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite met à la disposition du Sénégal un financement d’un montant de 34,4 milliards ...

Actualités
Rencontre de Genève
A l’assaut maladies tropicales négligées
Actualités
Secteur extractif Sénégal
L’ITIE discute du secteur extractif
A la Découverte
Religion Guinée-Bissau
Les Magal et Gamou, comme au Sénégal…
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com