• REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique

La Guinée Equatoriale prête

Grand exportateur de pétrole et de gaz la Guinée Equatoriale aspire à intégrer l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole si l’on en croit  Gabriel Mbaga Obiang, son ministre des Mines et hydrocarbures.


pétroleEnsemble on est plus fort. La Guinée Equatoriale veut faire sienne cet adage et rejoindre les rangs de l’Organisation des Pays Producteurs de Pétrole OPEP. Troisième plus grand producteur de pétrole et de gaz en Afrique subsaharienne avec 10,6 millions de dollars d’exportations annuelles de pétrole et de gaz elle a décidé de jouer dans la cour des grands producteurs et de rejoindre l’organisation. A cet effet, son ministre des Mines et hydrocarbures Gabriel Mbaga Obiang s’est rendu à Vienne pour présenter la demande de son gouvernement pour devenir le 14e membre de l’organisation. « Depuis des décennies, la Guinée équatoriale enregistre d’excellents résultats et s’est forgée une réputation de fournisseur de pétrole fiable, auprès de clients des quatre coins du monde. Nous sommes convaincus que les intérêts de la Guinée équatoriale sont en totale adéquation avec ceux de l’OPEP, visant à servir les meilleurs intérêts du secteur, de l’Afrique et de l’économie mondiale », a-t-il déclaré dans un document  distribué par APO.

Avec des prévisions de rendement de 32,5 millions de barils par jour pour cette année, l’OPEP est la plus grande organisation mondiale de producteurs de pétrole.

Pour montrer sa bonne foi et sa disponibilité à suivre les in jonctions de l’OPEP, le pays a réduit sa production totale de 12 000 barils par jour  sur un total de558 000 barils par jour à partir du 10 décembre 2016, autres pays non membres de l’OPEP pour soutenir les efforts de l’organisation à faire remonter les cours du baril.  Car malgré l’effondrement constant des prix du pétrole ses  deux dernières années, la Guinée équatoriale a maintenu des niveaux de production compétitifs. « Il existe un consensus entre producteurs selon lequel la surproduction de pétrole engendre une baisse du prix du baril, a expliqué le ministre. La Guinée équatoriale joue son rôle pour assurer la stabilité sur le marché et veiller à ce que le secteur continue à investir dans l’exploration et le développement de nos ressources », a justifié  Gabriel Mbaga Obiang

Le pétrole et de gaz constituent 95 % des exportations totales du pays, avec des expéditions quotidiennes vers la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée et de nombreux autres pays.

Amayi Badji
Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Sur le même sujet

Tabaski
Les salaires des fonctionnaires payés vendredi

En perspective de la Tabaski, les salaires des fonctionnaires seront virés à partir du vendredi 25...

Actualités
Extension de locaux
Le CTIC triple sa capacité d’accueil
Actualités
Nécrologie-BTP
Disparition d’Aliou Sow de la CSE
Actualités
Corée-Sénégal
Séoul équipe les riziculteurs du nord
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com