JEADER encourage l’entreprenariat féminin

L’association JEADER n’a pas dérogé à la règle pour célébrer la Femme en ce mois de Mars à travers la « SuperWomen Leadership Conférence ».


2017_03_18_Jeader_Leadership-conference_Novotel_1-minLa SuperWomen Leadership Conference réunit les femmes entrepreneurs du Sénégal et de l’Afrique. Pour sa deuxième édition la «Transform’action» était le thème principal. Selon la fondatrice de JEADER, (Jeunes  Entrepreneurs Africains œuvrant pour le Développement économique Régional ; Ndèye Absa Gningue, «  notre vision est d’accompagner la jeune génération de leader à comprendre ce que c’est que l’entreprenariat. Nous accompagnons les plus jeunes aussi pour leur faire comprendre en quoi ce qu’ils apprennent à l’école peut donner du sens aujourd’hui à leur carrière future ». L’idée est de faire en sorte que les femmes puissent comprendre que leur rôle dépasse le simple fait d’être l’épouse parfaite. Elle dépasse aussi le fait d’être dans un bureau et d’avoir un cadre ou un titre important. Leur rôle est de créer ce déclic qui va faire qu’elles vont avoir un impact sur leur communauté et leur faire comprendre qu’elles ont plusieurs rôles à jouer.

A travers cette invitation, JEADER a voulu présenter aux plus jeunes femmes des modèles; des sources d’inspiration chez qui elles peuvent apprendre à l’image de la marraine, Oulimata Sarr. La conseillère régionale de ONU Femmes sur les questions d’autonomisations économiques des femmes en Afrique de l’Ouest et du Centre a souligné lors de sa prise de parle que le véritable enjeu de l’entreprenariat féminin c’est de savoir « comment s’assurer que les femmes soient dans les instances de décision. Dégager un budget pour l’Entreprenariat des femmes, considérer les femmes comme segment de marché mais aussi comme membre de la communauté ». Autrement dit, pour une autonomisation économique des femmes, il faut des politiques publiques adaptées , des femmes compétentes, l’accès au financement et au marché.

L’occasion a été saisie par JEADER pour donner une note commémorative à l’endroit de la jeune artiste peintre décédée récemment, Yoni Rassoul Diongue qui était selon Ndèye Absa Gningue « l’une de nos pionnières, de nos ambassadrices et un modèle de leader pour la jeune génération ».  Une vente de ses tableaux a été également organisée pour aider sa famille.

Pour clore cette édition, l’association a remis les trophées « DjigueniNder » à toutes ces braves femmes entrepreneurs évoluant dans des  secteurs différents comme la santé ,l’éducation, la technologie , l’agro-alimentaire et dans l’industrie. Histoire d’encourager la gente féminine à entreprendre. Cette deuxième édition de la Superwomen Leadership Conference, soutenue par l’ambassade des Etats-Unis  a enregistré la présence de plusieurs femmes entrepreneurs venues du Sénégal et d’ailleurs.

 

Bandiaré NDOYE

Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.