• REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique

«Journées Portes Ouvertes» FSSA

Les Journées Portes Ouvertes de l’Assurance, tenues du 8 au 9 décembre à Dakar, sous la présidence du Premier Ministre, ont permis de mieux faire connaitre leurs services aux potentiels clients.


Mor Adj, Président de la FSSA

Mor Adj, Président de la FSSA

Préparées par la Fédération Sénégalaise des Sociétés d’Assurances (FSSA), les journées ont, été selon les organisateurs, «un grand moment d’échanges et de dialogue entre assureurs et assurés potentiels». La plupart des compagnies ont dressé des stands et accueilli des professionnels, observateurs et autres publics.

Selon Mor Adj, Président de la FSSA, ces Journées de l’Assurance ont répondu à leurs attentes et ouvrent une nouvelle page dans les relations entre les sociétés et les clients. Toutefois, un gros travail de communication les attend afin que de telles manifestations, destinées aux populations, soient davantage suivies.

En effet, le constat est que les panélistes ont débattu avec un auditoire, composé essentiellement de professionnels des assurances alors que l’idée de départ était de sensibiliser le grand public.

En outre, les assureurs sénégalais sont convaincus du potentiel qui existe dans leur secteur. D’ailleurs, le PM, Mohamad Boun Abdallah Dionne, en ouvrant les Journées, les a invités à mieux exploiter les opportunités qu’offre le secteur. A cet effet, le PM a lancé, à l’endroit de ces professionnels, l’idée d’un Pacte pour l’Emploi. «Vous exercez un métier qui a une dimension économique et sociétale éminente. Ce qui justifie les attentes du Gouvernement pour une implication plus forte du secteur des Assurances dans le financement du PSE. En décidant de réfléchir sur la contribution du marché sénégalais au financement du PSE, vous nous rassurez sur votre engagement pour la réalisation de ce plan» a dit le PM.

Pendant deux jours, les participants ont assisté à des panels sur l’Assurance- Construction, l’Assurance Multirisque Habitation, l’Assurance Transport, la Micro-assurance en général et «Comment préparer sa retraite ?».

Dans ces différents panels, sont sortis des idées assez pertinentes notamment le plaidoyer de Moustapha Kamal Ndao (Allianz) pour l’application du nouveau Code de la construction afin de lutter contre la floraison des non-professionnels dans le secteur des BTP. Au niveau du panel Assurance Transport, les mesures novatrices dans l’assurance des marchandises à l’importation ont été rappelées. Il s’agit, entre autres, de la mise en place du système ORBUS qui va accélérer la dématérialisation des procédures de dédouanement. En effet, l’arrêté ministériel instaurant un tarif minimum de 0,15% a fait l’objet de vifs échanges entre les panélistes et quelques membres du public.

Le panel Micro-assurance, animé par Aboul Aziz Fall (PMAS), a donné l’occasion d’en savoir un peu plus sur son rôle complémentaire dans la CMU. Il a été question aussi d’assurance agricole. Là, Pape Ndiaye (CNAA) a suggéré l’assujettissement de la subvention de l’Etat pour l’achat de matériel agricole à la souscription d’une police d’assurance. Une invite que Mamadou Dème, Directeur des Assurances, ne manquera pas de porter à l’attention des autorités.

Le panel sur la retraite a permis de mettre en évidence la précarité financière des retraités. Souleymane Niane (Sonam Vie) et Mamadou Faye (Sen Assurance Vie) ont invité les travailleurs à souscrire à une retraite complémentaire. Une comparaison a été faite entre le régime par répartition (IPRES) et celui par capitalisation (Assurance privée) et la conclusion est qu’ils sont tous les deux complémentaires.

Au total, les assureurs du Sénégal sont convaincus qu’il leur faut davantage se rapprocher des clients pour leur faire découvrir les enjeux et services de leur métier. Ils sont sentis revigorés après avoir expliqué les potentialités de leur secteur. D’ailleurs, ils souhaitent apporter leur contribution au financement du PSE, sous la forme de couverture des grands travaux et des investissements de l’épargne générée pour porter leurs placements de 244 milliards à 500 Milliards FCFA, d’ici 3 ans…

RÉUSSIR Business
Réussir Business /// Site d'informations, d'analyses et d'expertises. /// Entreprises, Économie & Actualités.

Sur le même sujet

SAR
Ben Laden Group cède ses actions…

Le souhait de Petroleum Chemicals & Mining Company » (PCMC), filiale du groupe Bin Laden,...

Actualités
Angola, Hub régional de tech
Le troisième plus grand IXP d’Afrique à Luanda.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com