L’équité dans la carrière

Pour participer à l’égalité des chances au Sénégal le ministère de l’Economie insiste sur l’équité dans la promotion entre genre.


ministère-economieL’Union des Amicales des Femmes du Ministère de l’Economie, des Finances et du plan a sacrifiée à la tradition en célébrant la journée internationale de la femme en présence du Ministre du budget Birima Mangara.

La question de l’égalité des  genres au Sénégal a été débattue pour la circonstance. Les femmes, aujourd’hui, plus que hier, revendiquent une égalité des genres ainsi que leurs autonomisations. Si la célébration du 8 Mars suscite encore autant d’intérêt c’est parce que d’une part les droits des femmes ne sont pas respectés et d’autre part elle donne aussi l’occasion aux acteurs de de faire le point des actions qui ont été menée jusque-là de mesurer leur  impact consolider les acquis  mais également d’ouvrir de nouvelles réflexionset  consolider les acquis. C’est un combat de longue haleine à arme inégale pour tenter de dire que dans le milieu du travail les femmes souffrent de cette discrimination au profit des hommes.

On apprend qu’au Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan  la dimension genre est prise en compte dans toutes ses composantes notamment dans la conduite de sa politique de gestion des ressources humaines et particulièrement en matière de gestion des carrières pour apporter une réponseappropriée a cette question selon le Ministre de tutelle. L’Etat s’est résolument engagé à résorber considérablement les écarts entre les hommes et les femmes dans le monde du travail. La politique du gouvernement dans ce sens s’inscrit dans une dynamique de faire du Sénégal un `pays émergent ou il n’y aura pas de discrimination, un pays ou les hommes et les femmes seront a égal chance.

L’Association des femmes du MEFP ne sera pas en reste dans ce combat et aura un soutien de taille en la personne de Birima Mangara qui va porter leurs doléances.

A travers l’axe 3 du  PSE  intitulé «Gouvernance,institution paix et sécurité » le gouvernement marque clairement sa volonté de poursuivre et même de renforcer ces efforts. Le Ministre n’a pas manqué de magnifier l’Union des femmes autour d’un programme commun et d’avoir proposé un mémorandum unique conformément à l’exhortation du Ministre de l’Economie des Finances et du budget lors de la cérémonie de l’année dernière.

Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.