• REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal

Un risque de surendettement faible

Le Conseil National du Crédit  de la BCEAO a noté que le Sénégal présente à ce jour un risque de surendettement faible.


Amadou BA : Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan

Amadou BA : Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan

Le débat est clos. Le Sénégal ne court pas à ce jour un risque de surendettement. Ce sont les conclusions sorties de la seizième réunion du Conseil National du Crédit du Sénégal tenu dans les locaux de l’Agence Principale de la BCEAO à Dakar.« Analysant la viabilité de la dette publique, le Conseil a noté que le Sénégal présente à ce jour un risque de surendettement faible. Ce profil devra être consolidé par la mise en œuvre de programmes d’investissements structurants et productifs, le recours à des instruments de dette adaptés ainsi que par l’amélioration du climat des affaires en vue de faciliter le relais de l’Etat par le secteur privé en matière d’investissement. Le Conseil a pris connaissance de l’apport des Spécialistes en Valeurs du Trésor (SVT) dans l’animation du marché de la dette publique à l’échelle de l’Union et au Sénégal. En vue de consolider le développement du marché, le Conseil a recommandé qu’un accent particulier soit mis sur une meilleure programmation des émissions et la professionnalisation des acteurs », lit-on dans le communiqué parvenu à notre rédaction.

Entre autres résolutions, le  Conseil a été informé des décisions prises par le Comité de Politique Monétaire de la BCEAO, lors de sa réunion trimestrielle tenue le 1er mars 2017. Il s’est félicité de la mesure de baisse de 200 points de base du coefficient des réserves obligatoires, ramené ainsi de 5% à 3% à compter du 16 mars 2017, afin d’améliorer le fonctionnement du marché interbancaire de l’UMOA.

Il a noté avec satisfaction les conclusions issues de la rencontre tenue le 9 février 2017 entre la Direction Nationale de la BCEAO pour le Sénégal et les Directeurs Généraux de banques et établissements financiers, afin de dynamiser le marché interbancaire et le marché secondaire de titres de la dette publique et, ce faisant, préserver les capacités de financement bancaire.

Il faut souligner que la rencontre s’est déroulée sous la présidence de Monsieur Aliou FAYE, Directeur du CEPOD, membre du Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale, représentant le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Président statutaire.

 

 

Amayi Badji
Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Sur le même sujet

Lena Zamchina Enactus
« Aider les étudiants à penser à être des entrepreneurs »

Lena Zamchina a rappelé les nobles ambitions du programme Enactus aux jeunes étudiants sénégalais d’IPG/IST...

Actualités
Matinales Géopolitiques
Le G5 Sahel décrypté par le CDES
Actualités
Collaboration mJangale Goeth
Un atelier en coding pour élèves
A la Découverte
Energie verte Bujumbura
Gigawatt Global veut élargir son offre
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com