• REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
ENABLIS

Servair Abidjan décroche un BBB+

WARA assigne à Servair Abidjan la notation de BBB+/Positive/w-3 sur son échelle régionale. C’est la première notation de Servair Abidjan, en juin 2015. La notation de long terme de Servair Abidjan est ‘BBB+’ en devise régionale, soit deux crans en-dessous du plafond souverain ivoirien.


WARA a assigné à Servair Abidjan la notation de long terme de ‘BBB+’ en devise régionale. Cette notation se situe deux crans en-dessous du plafond souverain ivoirien, lequel s’établit –selon WARA– à ‘A’. WARA a aussi assigné à Servair Abidjan la notation de court terme de ‘w-3’. La perspective attachée à cette notation est positive.

A titre de référence, les notations en devises internationales que WARA assigne à Servair Abidjan sont : iB+/Positive/iw-5.

La notation intrinsèque de Servair Abidjan, qui ne bénéficie d’aucun facteur de support externe, est de ‘BBB+’ selon WARA, ce qui équivaut à un score pondéré total de 2,82/6,00. Ce score n’inclut aucun ajustement, ni à la hausse, ni à la baisse. Les scores assignés par WARA à Servair Abidjan incorporent le support opérationnel qu’apporte son actionnaire majoritaire, à savoir le Groupe Servair, troisième acteur mondial du catering aérien, ainsi que l’avantage important de sa marque.

Le Groupe Servair domine l’actionnariat de Servair Abidjan, avec 85,66% du capital, les 14,34% restants étant détenus par des petits porteurs par le biais de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), à la cote de laquelle Servair Abidjan est inscrite. Deux conventions lient Servair Abidjan au Groupe Servair. En l’espèce, la filiale ivoirienne du Groupe s’appuie sur une convention de marque et une convention de prestation de services, toutes deux rémunérées par la filiale ivoirienne.

WARA considère que l’importance stratégique de Servair Abidjan dans son Groupe est faible. En 2013, le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 771 millions d’euros, soit 505,8 milliards de F CFA, tandis que la filiale ivoirienne a généré un chiffre d’affaires de 5,9 milliards de F CFA la même année. La contribution de Servair Abidjan aux revenus du Groupe se situe donc à 1,2%, ce que WARA considère comme faible. Par conséquent, la notation de long terme en devise régionale de Servair Abidjan (BBB+) ne bénéficie d’aucun cran de support externe.

La notation intrinsèque et de contrepartie de Servair Abidjan (BBB+) s’appuie essentiellement sur les facteurs suivants:

Points forts

Les perspectives de croissance sont très encourageantes, en raison de l’amélioration du contexte économique et politique ivoirien, lequel favorise le décollage du trafic aérien;

La situation financière de Servair Abidjan est saine : elle se caractérise par une rentabilité en très nette amélioration, une rotation des actifs élevée et l’absence de dette financière ;

Le support opérationnel du Groupe est un avantage indéniable, par le truchement des conventions de marque et de prestation de services;

La stratégie de développement dans le segment hors-aérien est claire, judicieuse, exécutable et soutenable : cette approche devrait apporter une forme de diversification opérationnelle nécessaire; et

Servair Abidjan se différencie de manière explicite par l’hygiène et la qualité, ce qui est à même d’ériger (dans une certaine mesure) des barrières à l’entrée et de fidéliser sa très exigeante clientèle.

Points faibles

La meilleure attractivité du territoire ivoirien attise l’appétit des concurrents, forçant Servair Abidjan à concéder son activité de « cleaning», tout en essayant de conquérir de nouveaux marchés, ce qui suppose de nouvelles charges d’investissement;

La concentration du portefeuille de clients B2B sur un nombre limité de compagnies aériennes est très élevée : deux compagnies contribuent aujourd’hui à la moitié de son chiffre d’affaires;

ANALYSE

La performance financière passée de Servair Abidjan s’est avérée très volatile, ce qui suggère une très forte corrélation du modèle d’affaire de Servair Abidjan à la macroéconomie ivoirienne, pas encore totalement normalisée et toujours prône aux chocs; et

La croissance si longtemps attendue génère une pression croissante sur les ressources humaines et l’outil de production, tous deux vieillissants.

Perspective

La perspective attachée à la notation de Servair Abidjan est positive. WARA justifie cette perspective positive par le fait que la filiale ivoirienne du Groupe Servair devrait sans doute rester le leader ivoirien du catering aérien, quand bien même la concurrence devrait s’accentuer à l’avenir. Sachant sa longue expérience dans le secteur, sa différenciation par la qualité et les bonnes perspectives de l’économie ivoirienne à moyen terme, WARA intègre dès à présent dans sa notation ses anticipations d’une meilleure performance financière de Servair Abidjan à l’avenir. En effet, le trafic aérien devrait continuer de progresser à un rythme soutenu sur la plateforme aéroportuaire de la capitale ivoirienne, générant davantage de volume pour Servair Abidjan, tandis que sa stratégie de développement hors-aérien devrait lui ouvrir de nouveaux marchés et améliorer sa diversification opérationnelle.

Amayi Badji
Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Sur le même sujet

Traitement information écono
Professionnels et étudiants à l’école du genre

Ejicom et son partenaire Ejc ont initié une séance de formation pour une dizaine de...

Actualités
Nécrologie-Religion
Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine rappelé à Dieu
Actualités
Service retrait d’argent sa
Xpress Cash d’Ecobank disponible
Actualités
Modernisation équipement
DP World Dakar injecte 19 milliards
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com