• REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économiques – sénégal

UBA surprend ses actionnaires

Les actionnaires  de UBA ont le sourire et il y a de quoi. A l’issue de la 55ème Assemblée Générale Annuelle de la Banque ils vont se partager une dividende totale de 27,2 milliards de Naira.


directoire-ubaSur le présidium tout le monde a le sourire et pour cause. Le Bord de l’institution financière panafricaine, United Bank for Africa UBA, Plc a lors de la 55ème Assemblée Générale Annuelle tenue à Lagos annoncé plusieurs bonne nouvelles. La plus importante est le versement d’un solde de dividende de 19,9 milliards de dollars au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2016, en plus de la dividende intérimaire de NGN 7,3 milliards payé à l’issue de l’audit de ses résultats du 1er semestre 2016. Les actionnaires, qui ont à l’unanimité approuvé la dividende finale NGN 0,55 par action pour chaque action ordinaire de NGN 0,50 chacune, ont été particulièrement impressionnés par les performances du nouveau Directeur Général du Groupe, Kennedy Uzoka, qui a réalisé des résultats sans précédent pour les actionnaires lors de la première AGA de la banque sous sa direction. UBA avait déjà versé une dividende intérimaire de NGN 0,20 par action aux actionnaires, portant la dividende totale pour l’exercice 2016 à NGN 0,75, une croissance impressionnante de 25% par rapport aux dividendes totales de NGN 0,60 par action versé pour l’exercice 2015. En outre, la dividende totale de NGN 0,75 par action se traduit par un rendement inégalé de 14,3% lorsqu’il est mis dans la perspective du cours de l’action UBA de N5.26 sur la Bourse nigériane, à la fermeture du marché le vendredi 07 avril 2017, lit-on dans le communiqué parvenu à notre rédaction.« Pendant que notre philosophie Customer 1st continue de s’enraciner, nous abordons 2017 avec un plus grand sens d’optimisme, d’autant plus que les perspectives demeurent positives sur la plupart de nos marchés. Nous n’ignorons pas les défis macroéconomiques, la concurrence et l’évolution constante des préférences des clients. Plutôt, nous croyons que nous sommes bien équipés et positionnés pour dominer le marché. Nous continuerons d’exploiter notre plateforme panafricaine pour améliorer la productivité, extraire les gains d’efficacité et accroître notre part du portefeuille clientèle à travers tous les secteurs et marchés. Nous continuerons de renforcer notre solide culture de gouvernance, notre tolérance zéro pour les infractions et la transparence dans notre quête de domination du marché africain », a souligné le DG du Groupe, Kennedy Uzoka, qui a promis aux actionnaires une meilleure année 2017.

Un enthousiasme qui a fini de réjouir les actionnaires de la performance actuelle du Groupe. Parce qu’il faut aussi souligner qu’il a connu une croissance exceptionnelle en glissement annuel de 22% des revenus et de 32% du bénéfice porté à NGN 91 milliards, ce qui, selon les analystes, constitue la preuve de la résilience et de l’amélioration de la productivité de UBA.

Il a été porté à l’attention des actionnaires que la contribution impressionnante des filiales africaines du Groupe, preuve de la diversification des revenus à travers différentes régions géographiques, ce qui réduit la vulnérabilité du Groupe en termes des pressions macroéconomiques d’un marché unique. Les filiales du Groupe ont contribué à hauteur de 32% du bénéfice du Groupe en 2016, une nette augmentation par rapport à 25% au cours de l’exercice 2015.

photo FR 1 - Tony O. Elumelu avec le Vice-Pdt et le Directeur Général de UBA Group

Le Président du Groupe UBA, Tony Elumelu, a remercié les Présidents de Conseil des filiales africaines de UBA en ces termes : « Ces femmes et hommes très travailleurs qui président les conseils d’administration de nos filiales africaines ont contribué un tiers du total des bénéfices du Groupe. Je crois qu’ils méritent d’être félicités. Ils participent au renforcement de la marque UBA en Afrique, en accord avec nos aspirations. Je suis particulièrement satisfait du nouveau DG de la Banque, Kennedy Uzoka. Au niveau du Conseil d’administration, nous sommes extrêmement satisfaits des résultats financiers que Kennedy et son équipe ont réalisés en 2016. Kennedy et son équipe donnent la priorité au client et exécutent avec diligence le projet Customer First, ce qui, selon le Conseil, permettra d’améliorer durablement les performances du Groupe. Nos résultats montrent la ténacité et l’esprit d’entreprise de notre équipe de direction et de notre personnel, et plus important encore, notre capacité à répondre de manière proactive aux besoins des clients. Je suis ravi que UBA conserve certains des meilleurs ratios prudentiels du secteur, car notre ratio d’adéquation des fonds propres de 20% et notre ratio de liquidité de 39% sont bien supérieurs aux exigences réglementaires de 15% et 30% respectivement. Nous resterons prudents dans notre exposition aux secteurs critiques de croissance des économies africaines, car nous sommes optimistes quant aux énormes opportunités du secteur bancaire africain ».

Il s’est également servi de l’occasion pour féliciter le gouvernement fédéral et la Banque centrale du Nigéria pour leurs actions politiques concertées visant à relancer l’économie nigériane. « J’aimerais les encourager à continuer sur cette voie, ce qui, à mon sens, permettra de stimuler l’économie du pays dans les plus brefs délais ».

Nonobstant les difficultés liées à l’environnement opérationnel, le Groupe a enregistré une croissance impressionnante de 22% des revenus bruts portés à NGN 384 milliards en 2016, par rapport à NGN 315 milliards au cours de l’exercice 2015, une parfaite illustration de la résilience et de la solidité de la Banque qui est capable de générer des revenus même en période de ralentissement économique.

Le Groupe a également enregistré une croissance significative de 32% du bénéfice avant impôts porté à NGN 91 milliards, par rapport aux NGN 68 milliards au cours de l’exercice 2015. Le bénéfice après impôt de UBA a connu une croissance de de 22% pour s’établir à NGN 72 milliards, contre NGN 60 milliards l’exercice précédent.

Le Président de l’association de défense des droits des actionnaires nigérians, Alhaji Farouk Umar, a déclaré à l’AGA : « Il est évident, à juger par l’expression sur le visage des actionnaires, que nous sommes tous satisfaits de la performance de la banque. Nous ne nous attendions à rien de moins parce que nous savons que notre Président est une personne très performante non seulement sur le plan local, mais aussi à l’échelle internationale. Nous avons vu l’expansion africaine et sa contribution à nos résultats et je crois que cela est également louable ».

United Bank for Africa (UBA) est un important groupe financier panafricain présent dans 19 pays africains ainsi qu’au Royaume-Uni, aux Etats-Unis d’Amérique et en France.

Amayi Badji
Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Sur le même sujet

Collaboration mJangale Goeth
Un atelier en coding pour élèves

mJangale  en collaboration avec Goethe-Institut propose un atelier en coding à une trentaine de jeunes...

A la Découverte
Energie verte Bujumbura
Gigawatt Global veut élargir son offre
Actualités
Programme « Yombal Mbojj»
Fin du travail pénible des Femmes
Actualités
Sortir la Gambie du noir
Le Sénégal en a-t-il les moyens ?
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com