WorldRemit et Android Pay s’unissent

Pour faciliter les transferts d’argent entre mobiles, WorldRemit vient d’ajouter Android Pay à son offre pour permettre d’envoyer par ce biais, des fonds dans le monde entier.


Ce nouveau partenariat entre WorldRemit  et Android Pay permettra à ses utilisateurs d’envoyer facilement de l’argent vers plus de 112 millions de comptes Mobile money accessibles via WorldRemit. Avec ce partenariat centré sur les téléphones portables, WorldRemit jette un pont entre les acteurs de la Silicon Valley et ceux de l’Afrique subsaharienne. Les perspectives sont nombreuses puisque le marché du transfert d’argent à l’international représente quelque 600 milliards de dollars chaque année.

Grâce à cette intégration, WorldRemit devient le seul fournisseur au monde d’un service de transferts internationaux effectués via Android Pay à l’aide d’un téléphone portable. « Cette intégration avec Android Pay est la suite logique de notre approche axée principalement sur les appareils mobiles, et va dans le sens de notre engagement qui vise à améliorer l’inclusion financière des populations. Notre objectif est de permettre à des organisations telles que WorldRemit de proposer à leurs clients une solution de paiement plus simple et plus rapide, directement intégrée à leur application. Android Pay va faire gagner du temps à l’utilisateur lors des transactions effectuées depuis un téléphone sous Android, puisque quelques clics suffiront pour finaliser le règlement », a déclaré Pali Bhat, Directeur de la Gestion des produits chez Google.

WorldRemit réalise un nombre record de transferts de fonds vers des comptes Mobile money; aucun autre fournisseur n’atteint ce niveau dans le monde. L’entreprise permet à des expatriés d’envoyer de l’argent depuis leur smartphone directement sur le téléphone de proches dans plus de 140 pays. Le bénéficiaire peut en disposer en espèces, sous forme de virement sur un compte bancaire ou de crédit sur un compte Mobile money. «Actuellement, 60% des utilisateurs de WorldRemit disposent d’un appareil sous Android, qui est de loin le système d’exploitation le plus répandu dans les pays émergents. Dans ces régions, 2 milliards de personnes sont exclues du système bancaire traditionnel, alors que 500 millions d’entre elles se servent de leur téléphone portable comme d’un compte en banque», souligne Alice Newton-Rex, VP Produits chez WorldRemit.

WorldRemit enregistre environ 600 000 transactions chaque mois, effectuées depuis une cinquantaine de pays vers plus de 140 destinations.

Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.