Zone Economique Spéciale Touba:11 milliards pour la 1ère phase

Maître d’ouvrage désigné par le Khalife pour promouvoir et piloter la future Zone Economique Spéciale de Touba, Serigne Mouhamed Al Badaoui explique les grandes ambitions de cette zone, tout en n’occultant pas les obstacles qui empêchent son érection et son décollage.


Serigne Mouhamed Al Badaoui,

«La zone industrielle était un projet de Serigne Saliou Mbacké pour qui, la ville avait besoin d’un tel espace, étant entendu que les populations augmentaient de plus en plus. Vous savez, Serigne Saliou, dans sa grande magnanimité, octroyait beaucoup de terres à tous ceux-là qui venaient lui en demander. Suite à ces nombreuses demandes, il a, lui-même, décidé d’aménager une zone industrielle pour qu’enfin, les opérateurs économiques puissent bénéficier d’un espace d’activités propices et dédiées, vu que les demandes étaient fortes et qu’il ne pouvait pas ne pas satisfaire les demandes des fidèles, dans sa grande générosité. Cette zone occupe une superficie de 300 ha avec environ 40 000 personnes qui pourraient y travailler. Et ceci, tous les domaines, y compris du mécanicien aux industriels, en prenant en compte aussi les spécificités de chaque domaine d’activité», explique Serigne Mouhamed Al Badaoui Mbacké.

Il est vrai que, depuis la pose de la première pierre en 2011, le projet connaît quelques difficultés. Mais le promoteur rassure que, sous peu, les travaux vont reprendre avec leurs partenaires étrangers, notamment d’Abu Dhabi. L’ancien Président Abdoulaye Wade, avait déjà viabilisé la zone en Titre foncier et selon le marabout Mbacké-Mbacké, «honnêtement, l’actuel Président Macky Sall a, lui aussi, joué sa partition en signant le décret d’application pour la zone».

La 1ère phase du projet s’élève à 11 milliards, mais d’après le Coordonnateur, «nous comptons bien augmenter, parce que nous procédons par étapes…».

Amayi Badji /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR