• REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
  • REUSSIR BUSINESS – actualités – économie- sénégal-Afrique
ENABLIS

WARA affirme la note de SAPH à BBB/Stable/w-4

WARA a décidé d’affirmer la notation de long terme de SAPH, leader de la production de caoutchouc naturel en Côte d’Ivoire, à BBB.


waraWest Africa Rating Agency (WARA) affirme aujourd’hui la notation de SAPH. Sur l’échelle régionale de WARA, la notation de long terme de SAPH reste à « BBB », toujours en grade d’investissement. Sa notation de court terme est inchangée à « w-4 ». Cette note reflète d’une part la reprise des cours du caoutchouc naturel, la position dominante de la société sur son marché ainsi que sa maîtrise de la chaîne de valeur dans le secteur du caoutchouc naturel. La perspective attachée à ces notations demeure stable.

Simultanément, sur son échelle internationale, WARA affirme la notation de SAPH à iB/Stable/iw-6.

Les notations de SAPH restent tributaires de la stabilité de l’environnement macro-économique de la Côte d’Ivoire et de la volatilité des cours du SICOM. WARA justifie les notations de SAPH et la perspective qui leur est attachée par le fait qu’il sera difficile à la concurrence de mettre à mal la position de leader de la filiale caoutchouc de SIFCA sur son marché domestique.

« La notation de contrepartie de la Société Africaine de Plantations d’Hévéas ne bénéficie d’aucun facteur de support externe » souligne Oumar Ndiaye, l’analyste de WARA en charge de la notation de SAPH. Cependant, cette notation intègre les relations fortes de SAPH avec son actionnaire stratégique Michelin et avec les sociétés holding SIPH et SIFCA.

Créée en 1956 par l’Etat, en même temps que la filière hévéicole, SAPH a été privatisée en 1992, puis cédée à SIFCA en 1999. SAPH est aujourd’hui un acteur majeur du marché caoutchouc naturel en Afrique avec près de 36% de part de marché en Côte d’Ivoire, ce qui lui confère une part du marché mondial de près de 1%. SAPH possède 5 usines de production de caoutchouc naturel en Côte d’Ivoire, réparties sur tout le territoire.

SAPH étant une société spécialisée dans la production de caoutchouc naturel, elle est donc « mono-produit », ce qui pèse sur sa notation. WARA prend en compte le risque de concentration de l’activité dans la notation de SAPH en intégrant un facteur d’ajustement de 11% sur la note finale et estime que la combinaison d’une identité mono-produit et l’absence de maîtrise des prix (fixés de manière exogène sur le marché international) constitue un facteur de risque de nature structurelle, qu’il est très difficile de mitiger.

Une amélioration de la notation de SAPH est tributaire: i) d’une remontée durable et structurelle des cours du SICOM.; ii) d’innovations techniques dérivées de la recherche agronomique (notamment l’évolution des clones d’arbres) permettant d’augmenter durablement la productivité marginale des hévéas et leur résistance aux maladies et champignons; iii) La poursuite des investissements et des efforts d’optimisation des coûts afin d’abaisser d’avantage le point mort; et iv) d’une amélioration des processus industriels et de gestion, en particulier pour un meilleur contrôle de la qualité de ses achats.

Une détérioration de la notation de la SAPH serait la conséquence : i) d’une nouvelle crise politique ou sanitaire impactant la Côte d’Ivoire ; ii) de la perte de parts de marché de SAPH sur son marché domestique ; iii) de la baisse significative et durable des cours du SICOM ; ou iv) de l’apparition de nouvelles maladies ou champignons impactant la productivité des hévéas en Côte d’Ivoire, ou bien d’une catastrophe naturelle de grande envergure entraînant la destruction des plantations en Côte d’Ivoire (ces risques ne sont en effet pas assurés faute de contrepartie spécialisée).

La perspective est stable. WARA estime en effet que la probabilité d’occurrence des scénarios favorables est équivalente à celle des scénarios défavorables à moyen terme, ce qui signifie en d’autres termes que la notation actuelle de SAPH contient autant de possibilités de rehaussement que de risques d’abaissement.

La méthodologie que WARA utilise pour la notation de la Société Africaine de Plantations d’Hévéas (SAPH) est la méthodologie de notation des entreprises industrielles et commerciales, publiée le 15 juillet 2012, révisée en septembre 2016 et disponible sur le site Internet de WARA (www.emergingmarketsratings.com).

Les sources d’information utilisées par WARA pour la conduite de la notation de SAPH sont principalement les informations privatives obtenues lors des échanges avec le management de SAPH, au cours du mois d’avril 2017. Ces informations, couplées à des sources publiquement disponibles, sont considérées par WARA comme pertinentes et suffisantes pour la conduite de la notation de SAPH.

Enfin, WARA précise que la notation de SAPH est sollicitée et participative, c’est-à-dire qu’elle fait suite à une requête en notation de la part de SAPH, et que l’équipe dirigeante de la société a pris part active, de manière transparente et collaborative, aux échanges avec les équipes analytiques de WARA.

La note de « BBB » assignée par WARA à SAPH est donc un cran au-dessus de la note acceptée par le CREPMF pour émettre sans garantie.

RÉUSSIR Business
Réussir Business /// Site d'informations, d'analyses et d'expertises. /// Entreprises, Économie & Actualités.

Sur le même sujet

PIATA au chevet de l’agricu
280 millions pour la transformation agricole

Le secteur agricole de 11 pays africains va connaitre un important ouf de soulagement avec...

Agriculture
forum sur l’exportation ara
Arachides: Corriger les manquements de la collecte de semenc...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com