Deux Sénégalais primés au salon Hub Africa

Régina Mbodj et Karim Sy sont les deux lauréats sénégalais au salon Hub Africa. Une récompense aux initiatives pour la promotion des entreprises évoluant dans les TIC.

De plus en plus, les entreprises utilisent les TIC pour développer leur business. Et le salon Hub Africa est une plateforme où se rencontrent tous les acteurs oeuvrant pour l’essor de l’entrepreneuriat en Afrique, mais il constitue un lieu où sont récompensés celles qui se sont le plus illustrées dans l’innovation. Pour cette édition, deux Sénégalais figurent parmi les lauréats. Il s’agit de Régina Mbodj qui a remporté le Prix du « Réseau d’accompagnement » le plus innovant avec son projet CTIC Dakar, lequel s’emploie à mettre les Tic au service des activités socioéconomiques telles que l’agriculture et de son compatriote Karim Sy s’est distingué dans la catégorie « Entrepreneur social» grâce son projet Jokkolabs, un incubateur d’entreprises made in Sénégal, axé sur ce que les anglophones appellent le coworking, lequel consiste pour des entrepreneurs à partager des locaux et les frais qui y sont associés.  «Les «HUB Africa Awards » ont récompensé les acteurs publics et privés qui œuvrent  au quotidien, sur le continent, pour la promotion de l’esprit d’entreprise et l’accompagnement des entrepreneurs. Les «HUB Africa Awards»  ont permis de rendre hommage à l’engagement et au courage des entrepreneurs africains, à travers 10 prix », indique le communiqué final dont copie nous est parvenue.

Ainsi, pour les autres lauréats, le Prix de l’«Entrepreneur de l’année» a été attribué Karim Mazouzi de DBM Maroc, pour la conception de la marque Accent, premier ordinateur 100% marocain. Fatima Bennani d’Agrifertil a fait la main basse sur le trophée de la catégorie« Entrepreneur féminin » de l’année. Son entreprise est spécialisée dans la fabrication des fertilisants organiques et d’engrais sous forme liquide et solide. Hicham ABBAD d’Engima a remporté le prix « Star up » de l’année. Ehtimad Bensaleh de Yara consulting s’est adjugée le prix du meilleur  « Mentor » de l’année. Le prix du meilleur « Educateur » est revenu à Bilal Baguennou. Mehdi Najeddine de VOID a remporté le trophée du meilleur « Jeune Entrepreneur ». Le prix « Région » a été attribué à la région du Grand Casablanca pour les efforts consentis ces dernières années et celui du « Coup de Cœur » à Feu Mohammed Mjid pour son œuvre sportives et sociales gigantesque. Le trophée a été remis à Mme Sabah Chraibi, grande amie du défunt.

Après avoir réuni des entrepreneurs africains divers horizons, la 2e édition du Salon des Entrepreneurs et Entreprises d’Afrique (HUB Africa) a refermé ses portes avec  une croissance consolidée et qualifiée de sa fréquentation qualifiée, un programme plus innovant, plus qualitatif et une activité décuplée. «Le salon HUB Africa a confirmé son statut de plateforme d’excellence régionale pour la stimulation des énergies créatrices, favorisant la croissance par l’entrepreneuriat, la création de richesses et d’emplois durables. Cette édition 2014 a bénéficié du soutien des pouvoirs publics marocains et eu l’honneur de recevoir de nombreuses autorités nationales. Une mobilisation qui est venue confirmer le bien fondé d’un grand rendez-vous annuel fédérateur de tous les acteurs entrepreneuriaux du continent. Cette deuxième édition a tenu sa promesse. Elle laisse un profond sentiment de satisfaction et une belle note d’espoir au regard des conventions signées, l’engagement à accompagner les étudiants africains à travers l’AMCI et la proposition du texte de loi sur le business-angel », lit-on dans le communiqué.

Et les perspectives peuvent être entreprises avec beaucoup d’espoir. Pour cause, deux conventions ont été signées à l’occasion de cette deuxième édition. La première avec l’Union des auto-entrepreneurs de France et axée sur le transfert d’outils et pour des formations au profit des auto-entrepreneurs marocains. La seconde convention a été paraphée avec l’Ordre des Experts Comptable de Casa-Sud. Elle porte sur l’encadrement juridique, fiscal et comptable des porteurs de projets et autres entrepreneurs. Mieux, il a été surtout une occasion exceptionnelle d’apporter des éléments de réponses à tous les niveaux et échelles de la chaine de création d’entreprise, de l’étape de réflexion  embryonnaire au développement, en passant par la conception du business-plan, le financement, la gestion, le management, la fiscalité et la viabilité…

Oumar Fédior
Oumar Fédior /// Journaliste Reporter au Magazine RÉUSSIR

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>